vendredi 17 janvier 2014

Avant la déclaration des droits de l'homme 2 - les libertés


         A – Définition de liberté :




Une personne qui a des « libertés » est une personne qui peut agir sans contraintes. Elle n’est liée à personne par aucun engagement.




         B°) – Les droits naturels



Pour définir les libertés, on fait appel à deux notions. La première est : les droits naturels




Les droits naturels sont les droits essentiels que
      - le respect de la nature humaine impose à chaque individu,
      - la raison énonce,
       - la société doit respecter quels que soient ses choix.




Ces droits sont considérés comme immuables et éternels puisqu’ils sont inhérents à la nature humaine. Ils sont immuables, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas changer. Ils restent identiques à eux-mêmes.


Ces droits sont éternels c’est-à-dire que ces droits sont inhérents à l’expérience humaine. Ils n’ont pas de commencement ni de fin. Ils durent toute la vie d’un individu.


Certains pensent que ces droits naturels ne dépendent ni de l’histoire, ni du droit.

Ici, sur le plan juridique, le droit est défini comme l’ensemble des règles de conduite qui gouvernent les rapports entre les hommes dans la société et dont le respect est assuré par l’autorité publique. Ces règles sont applicables à un moment donné, dans un lieu donné. C’est ce qu’on appelle le droit objectif. Le droit regroupe aussi les règles qui donnent à une personne la possibilité d’user d’une chose ou d’exiger d’une personne qu’elle exécute une prestation.


Les droits recouvrent tout ce qu’il est possible, autorisé de faire. C’est défini par le droit. Certains droits sont accordés dans la mesure où ils ne nuisent pas aux autres. Ils font partie des libertés qui nous sont accordées.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire