lundi 2 décembre 2013

Dictée

Déloyauté punie 



Les Anglais, commandés par le duc de Lancastre, vinrent faire le siège de Dinan. Du Guesclin était dans la ville et la défendait. Un jour de trêve, son frère Olivier, qui se promenait sans défiance autour des murailles, fut saisi et emmené  prisonnier par un seigneur anglais appelé Thomas de Cantorbéry. Prévenu, Du Guesclin monta aussitôt à cheval et se rendit seul à la tente du duc de Lancastre pour se plaindre de l’outrage qu’on lui avait fait. Un combat en champ clos fut décidé entre le chevalier breton et Thomas de Cantorbéry. Celui-ci était un des plus redoutés parmi les siens, et les habitants de Dinan éprouvaient une grande inquiétude en voyant leur meilleur défenseur jouer ainsi sa vie. La lutte fut longue et terrible, mais Du Guesclin déploya tant d’agilité, d’adresse et de sang-froid, qu’il finit par terrasser son redoutable adversaire. Le duc de Lancastre assista au combat ; il témoigna son admiration au vaillant chevalier, qui devait plus tard chasser les anglais de France.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire