jeudi 9 août 2012

Différence et souffrance de l'adulte surdoué

 
 
http://www.amazon.fr/Diff%C3%A9rence-souffrance-ladulte-surdou%C3%A9-C%C3%A9cile/dp/231100252X/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1344507255&sr=8-3


Bonjour

Ce livre ? Oui, je viens de le torcher en deux jours.
Je le résumerai en un "c'est moi".
L'auteur y a décrit ce que je suis, ce que je ressens, ce que je pense, ce que je vis, ce que je comprends, ect.
L'auteur a dressé mon portait.
Et, finalement, la surdouance ne concerne pas uniquement les bienpensants, les bienportants.
Elle eput aussi concerner les handicapés. 
Et, les femmes bien sûr.
La surdouance n'a pas de sexe, ni d'âge.
Tu naîs surdouer. Tu grandis surdoué. Tu vieillis surdoué. Tu meurs surdoué.
Difficile de résumer le livre tant il y a à dire. Alors, lisez le tout simplement.

2 commentaires:

  1. les handicapés oui mais les femmes ? ptdr

    tu peux en dire plus sur ce livre ? contenu des chapîtres par exemple ou les thèmes secondaires ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour

    Je suis handicapée (quasiment aveugle) et je suis une femme.
    Je cumule les deux handicaps !!! Hihi

    Ce livre explique ce qu'est un QI, les différentes formes d'intelligence (intelligence artistique, intelligence musicale, intelligence corporelle, intelligence,inter ou intra personnelle,....

    Elle parle des souffrances. Ces souffrances sont le décalage entre la manière dont on se perçoit et comment nous sommes perçus. Elle parle du poids de l'hyperémotivité, de l'hypersensibilité, de la solitude, de la honte que l'on éprouve à être différent(e), de la fatigabilité parce que la surdouance grignote beaucoup d'énergie. Elle parle de l'impact que cela a sur la vie en règle générale.

    Pour ce qui est des handicapés, la société a du mal à imaginé qu'il y ait des surdoués tant le handicap est souvent associé à la déficience mentale, qu'on soit déficient moteur ou déficient sensoriel.

    Pour ce qui est des femmes, notre société a beaucoup de mal à accorder du crédit à la surdouance chez les femmes parce que cela dérangerait les hommes que des femmes puissent avoir une intelligence supérieur à eux.

    Perso, je suis bien placée pour le savoir parce que je me suis reconnue dans ce livre; J'ai reconnu l'enfer que je vivais. Maintenant, je sais pourquoi.

    J'ai pris conscience de ma surdouance grâce à la sophrologie qui m'a orientée dans ce genre de lecture. Et, une amie surdouée, elle-même, avait senti chez moi un truc de ce genre.

    Evidement, si vous êtes un expert dans ce domaine, vous allez probablement trouvé ce livre un peu rébarbatif. Mais, pour moi qui commence à m'inquiéter de ce phénomène chez moi, j'ai trouvé beaucoup de similitudes entre ce qu'elle écrit et ce que je suis. Après, l'appréciation de la lecture est vraiment personnelle. Chacun attache de l'importance à certains éléments et pas à d'autres.

    J'espère que cela répond à la question.

    RépondreSupprimer